La fourrure synthétique est-elle la réponse idéale à la fourrure animale?

Avec l’arrivée de l’hiver, tout le monde recommence à penser aux gros manteaux et aux multitudes de couches de vêtements que l’on portera afin de rester au chaud. Cela relance donc la fameuse discussion concernant la fourrure.

La croyance populaire est évidemment celle qui dit qu’il faut préférer la fourrure synthétique à la fourrure animale, pour des raisons évidentes dont on ne discutera pas dans cet article (nous adorons les animaux mais ce n’est pas la question aujourd’hui!). Bien que cela ne soit pas faux, il ne faut toutefois peut-être pas vénérer la fourrure synthétique sans se poser quelques questions à propos de sa valeur éthique.

La fourrure synthétique est évidemment perçue comme une bonne alternative à la fourrure animale puisque sa production ne demande pas l’utilisation d’animaux. Par contre, ce qui manque souvent à cette conversation est l’information sur la provenance et la production de la fourrure synthétique.

Il faut savoir que la plupart des produits synthétiques sont faits à partir de pétrole et ne sont pas renouvelables, contrairement aux produits animaux. Malgré le fait que la fourrure vienne des animaux, celle-ci est biodégradable, ce qui n’est pas négligeable si on pense à la quantité de fourrure qui est produite. De leur côté, les matériaux synthétiques prennent de 500 à 1 000 ans pour se dégrader.

Un autre facteur important à prendre en considération, et qui est souvent oublié, est l’énergie dépensée lors de la production du matériau. Pour faire de la fourrure synthétique, le procédé demande beaucoup plus d’énergie que celui pour concevoir de la fourrure animale. Le nylon, le polyester et l’acrylique sont des fibres qui ne contribuent pas trop au bien-être de notre chère planète!

Nous faisons beaucoup de recherche afin de nous approcher d’un mode de shopping le plus éthique possible, et nous réalisons de plus en plus qu’une grande partie de ce qui est disponible se trouve dans une zone grise. C’est ensuite à chacun d’entre nous de d’évaluer chaque situation et de prendre une décision en fonction de ce que l’on pense être le bon choix.

Pour ce qui est de la fourrure, c’est évidemment le cas. La façon dont on traite les animaux est un facteur considérable, et c’est une cause importante à nos yeux et aux yeux de beaucoup. Il faut toutefois essayer d’avoir un point de vue objectif afin d’évaluer l’importance que l’on donne à l’environnement malgré le fait que l’on veuille protéger les animaux.

La réponse n’est peut-être pas évidente pour tous, mais partager nos idées ne peut qu’aider à éclaircir tout ça. Laissez-nous vos commentaires sur le sujet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *